0item(s)

Vous n'avez pas d'article dans votre panier

Product was successfully added to your shopping cart.

Rose Bouche

Rose Bouche
“Si les amours des autres me piquent comme la rose”



Ce 27 avril 2020, Rose Bouche lance le troisième extrait “Je croyais à l’amour” tiré de son EP Auroville.




Ôde homérique à l’amour, cette chanson écrite à 4 mains avec Philémon Cimon raconte la recherche de l’amour avec un grand A d’une jeune femme qui tente de recollecter ses morceaux brisés suite à plusieurs échecs amoureux. Piquée par “l’amour des autres” au point de “prendre l’avion” et jusqu’à souhaiter “oublier son nom”, c’est durant un voyage à Londres à but introspectif qu’elle retrouve le courage de s’accrocher, renouant par le fait même avec sa résilience. Mais ce n’est que lorsqu’elle aboutit au pont de Londres par un bel après-midi d’été, alors qu’elle contemple la Tamise, que l’artiste se sent soudain remplie d’une grande lumière intérieure. Elle voit dans cette “rivière” l’opportunité d’enterrer ses “fantômes” et la reçoit, le coeur ouvert : “je noie tous mes regrets… repose en paix.” En ces temps des défis, Rose Bouche vous partage cette chanson née d’une épiphanie qui lui a donné le force de croire.





La voix de Rose Bouche est mis en évidence dans cet hymne indie pop riche et texturée; non sans quelques effluves folk. Elle a co-réalisé le titre avec l’aide de Jean-François Lemieux et de Gabriel Éthier.




//




Rose Bouche s’est donnée naissance en lisant une citation de Charlie Chaplin sur une terrasse californienne bordée de roses. Se trouvant à Los Angeles afin de poursuivre une quête spirituelle, l’auteur-compositrice-interprète y trouve plutôt son identité artistique.




Mariant Pop Baroque et folk contemporaine, qui ne va pas sans rappeler la profondeur de Florence and The Machine, ou encore la présence musicale de Diane Dufresne, elle nous invite dans son univers où l’image se mêle à l’émotion comme dans un rêve. Son énergie parfois théâtrale et sa singularité l’ont amenée à assurer la première partie de Coeur de Pirate et de Kandle.




Après un passage remarqué aux demi-finales pour la 51e édition du Festival de la chanson de Granby, Rose Bouche nous donne un deuxième aperçu de son EP Auroville, à paraître en février 2020 sous étiquette Big in the Garden, avec l’extrait Cocus sont nos coquelicots. Elle co-réalise cet EP avec Jean-François Lemieux et Gabriel Ethier et a pu compter sur l’apport de Marc Chartain (Pascale Picard..) à la batterie, Jean-François Lemieux (Daniel Bélanger) à la basse, Mélanie Vendetti et Julien Thibault (Coco Méliès) aux cordes et Rob Heaney (Patrick Watson) au mixage.























































Partager cette page

Singles