0item(s)

Vous n'avez pas d'article dans votre panier

Product was successfully added to your shopping cart.

Sala

Sala

Sala ou Ariane Jean de son vrai nom, est posée, délicate. Une surface limpide qui revêt les ondoyances de sa nature intuitive, émotionnelle. Depuis l’enfance, comme elle marche et respire, cette fille de parents musiciens passe son temps à chantonner des bribes de mélodies. Introvertie affirmée, l’ancienne membre du groupe Chic Gamine fait maintenant ses premiers pas en solo.

Artiste de talent et d’expérience, c’est à l'âge de 18 ans qu’Ariane devient finaliste au Festival international de la chanson de Granby. Elle fonde avec des amies de toujours le groupe vocal Madrigaïa, lauréat d’un International Independant Music Award et un Canadian Folk Music Award. Chic Gamine, dont elle est aussi membre originale, est récipiendaire d’un Prix Juno pour l’album de musique traditionnel/roots de l’année 2009 et et est nommé Révélation Espace Musique en 2009-10. Au sein des deux groupes, Ariane se produit sur scène et en studio au Canada et à l’international, accompagnant des artistes de renom, tels que Marc Broussard, Marie-Pierre Arthur, Daniel Lavoie, Damien Robitaille et Marie-Jo Thério, entre autres. Prisée comme choriste et artiste invitée, elle collabore avec de nombreux talents canadiens, tels que JP Hoe, Begonia, Fred Penner et Royal Canoe.

En 2014, elle prend la décision difficile de quitter Chic Gamine. « Après sept ans sur la route, j’avais besoin de recul et de me ressourcer au cœur de ma communauté musicale à Winnipeg, auprès de ma famille et mes amis, de baigner dans ma culture franco-manitobaine et, ultimement, de renouer avec moi-même. Ce changement de rythme m’a fait un bien énorme. Mais après quelques années, j’ai senti le besoin d’explorer à fond ma propre vision artistique et de partager la musique qui mijote dans ma tête depuis longtemps. »

Sur le choix de son nom d’artiste, Ariane explique, « Je suis toujours montée sur scène sous mon propre nom - qu’on associe naturellement avec celui de mon père, Gérard “Ziz” Jean, qui est connu au Manitoba et dans l’Ouest Canadien pour ses compositions devenues des classiques du répertoire francophone d’ici. Sala est le nom de fille de ma mère et en me nommant ainsi, je mets aussi à l’honneur ma lignée maternelle. Je crée une distance entre moi – la femme, la maman, la conjointe – et l’artiste. Pour moi, un nom d’artiste est comme un maquillage, un costume. Tout en représentant l’artiste, son image, il lui donne sa prestance sur scène.”

Ses textes parlent de changer de peau, d’oublier, de colère, de s’échapper du quotidien pour se réfugier dans un monde imaginaire. Intimiste, parfois mélancolique, elle crée à partir d’atmosphères et d’humeurs qu’elle traduit en images. On y entend des influences de jazz, pop, de musique ambiante. Elle s’exprime dans des tons clairs, des nuances subtiles. Dans l’arrière-plan, elle crée des nappes vocales sur lesquelles se pose son soprano aérien. On y entend toute la douceur, la souplesse, l’âme qu’elle possède. Le résultat, des musiques planantes qui évoquent l’introspection d’après-midis pluvieuses, de matins brumeux.

Comme l’oiseau, le premier single de Sala est sortit le 15 mai 2020. Son Deuxième single, le 28 août 2020 et son EP éponyme est attendu le 16 octobre 2020.

Partager cette page

Singles