0item(s)

Vous n'avez pas d'article dans votre panier

Product was successfully added to your shopping cart.

Valence

Valence
Valence est le projet indie-pop franco de l’auteur-compositeur-interprète de Québec Vincent Dufour; des chansons à la fois maximalistes et intimes fignolées dans son appartement du quartier St-Sauveur à Québec, à la manière de la bedroom pop. C’est un prétexte pour donner un peu de sens aux bouleversements de la vingtaine et exprimer la vulnérabilité et le chaos qui vient avec.

La musique de Valence est un amalgame des couleurs chaudes et des clichés des ballades soft-rock, des mélodies cosmiques et de l’esthétique éthérée de la dream pop et de la densité sonore du néo-psychédélisme. La démarche de Vincent emprunte à la musique électronique par la recherche et la modélisation sonore, influencée par des pionniers de la méthode comme François de Roubaix ou plus récemment, Kevin Parker.

C’est au printemps 2019 que Valence fait sa genèse avec la parution des simples «Sophie» et «Jupes aquariums». Le 31 mai 2019 paraît le EP Cristobal Cartel, cinq chansons qui trouvent écho tant chez le public que chez les médias culturels et les acteurs de l’industrie, au Québec comme en Europe.

À peine réuni, le groupe prend la route pour une première mini-tournée avec le groupe suisse Le Roi Angus, se retrouve parmi les têtes d’affiches du Festival OFF de Québec et sur les planches du fameux Club Soda à Montréal pour un spectacle à guichet fermé avec Choses Sauvages.

Moins d’un an après la parution de Cristobal Cartel, Vincent Dufour est nommé parmi les 10 jeunes auteurs à surveiller en 2020 selon Marie-Louise Arsenault à l’émission Plus on est de fous, plus on lit ! de Radio-Canada. Valence fait ensuite paraître le monoplage Pruneau alors qu’est annoncée la programmation des Francouvertes, concours-vitrine de la francophonie canadienne dont il sortira grand gagnant à l’automne 2020.
En avril 2021 paraît le simple Jamais (j'aurais pensé), une première sortie sous l'étiquette Montréalaise Chivi Chivi, suivi le 18 mai par La vie attend pas.



En spectacle, Valence porte ses chansons à six musiciens dans une instrumentation maximaliste (guitares, batterie, basse, synthés, saxophone, flûte traversière, percussions et choeurs), comme une invitation à plonger dans la douceur de la folie et des rêveries, comme un hymne décomplexé aux passions humaines.

Partager cette page

Singles